Depuis le vendredi 17 novembre, une partie des pompiers du Val D’Oise est en grève. Ils dénoncent une dégradation des conditions de travail qui “met la population en danger” et réclament une augmentation des effectifs.

A bout de souffle, au bord du burn out“, les sapeurs-pompiers du Val d’Oise sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Selon la CGT Sdis Val d’Oise, plus de la moitié des agents serait gréviste dans le département ce mardi, dans certaines casernes le chiffre atteindrait même les 100%, selon le syndicat. Ce sont principalement les secteurs d’Argenteuil, Osny, Bezons, Sarcelles qui seraient touchés par la grogne. “A Argenteuil, ce dimanche, ils étaient seulement 14 pompiers de garde pour une population de plus de 100 000 habitants“, dénonce Peter Gurruchaga, secrétaire général CGT Sdis 95. “les pompiers partent en intervention parfois 20h sur 24, les casernes sont souvent vides. Ils sont épuisés, ces conditions mettent la population en danger!“. Réunis en intersyndicale (CGT Sdis 95, SUD Sdis 95, SA Sdis 95), les pompiers du département  réclament une augmentation des effectifs mais aussi une meilleur répartition des agents entre les casernes. 

Le mouvement n’impacte pas pour autant les interventions dans le département. Les agents déclarés grévistes sont réquisitionnés par la préfecture.