Etabli en 2012 par Nicolas Sarkozy et supprimé en 2014 par François Hollande, le jour de carence pour les fonctionnaires sera de nouveau effectif comme l’ont voté les députés cette nuit.
Il s’agit d’un jour qui sera défalqué en cas d’arrêt maladie, même court.

Les objectifs de ce jour de carence sont multiples : économies pour les finances publiques, baisse de l’absentéisme dans le fonction publique et surtout harmonisation des statuts entre le public et le privé. En effet, les salariés du privé, eux, subissent trois jours de carence, même si deux tiers des conventions collectives prennent en charge ces jours.