[SDIS32]Régulation des urgences : le président du SDIS tire le signal d’alarme

[SDIS32]Régulation des urgences : le président du SDIS tire le signal d’alarme

Bernard Gendre, vice-président du comité départemental et président du Service départemental d’incendie et de secours du Gers (SDIS) tire le signal d’alarme sur la régulation des urgences Conséquences … Cette décision fragilisera l’articulation entre médecins et sapeurs-pompiers. Elle risque de se traduire pour une nouvelle hausse des interventions du Sdis pour des situations qui ne relèvent pas de ses missions premières… médicales : «Depuis 10 ans le Gers bénéficiait d’un système assez unique en France de plateforme de régulation commune des urgences réunissant les médecins urgentistes du SAMU et une permanence des sapeurs-pompiers du Gers. Unilatéralement, l’Agence régionale de santé (ARS) vient de suspendre sa participation à cette plateforme pour toute la période estivale.

Régulation des urgences : le président du SDIS32 tire le signal d’alarme

Concrètement, les médecins urgentistes régulateurs du SAMU coopérant avec le Sdis ne seront plus, les nuits, basés dans le Gers mais à au CH Purpan en Haute-Garonne. Cette décision fragilisera l’articulation entre médecins et sapeurs-pompiers. Elle risque de se traduire pour une nouvelle hausse des interventions du Sdis pour des situations qui ne relèvent pas de ses missions premières.

Je rappelle qu’en 10 ans le nombre d’interventions des sapeurs-pompiers gersois est passé de 6 000 à 13 000 soit une hausse de 120 % financée par les contribuables. Cet éloignement de la gestion des urgences pose une nouvelle fois la question de l’organisation des soins dans le Gers. Bien sûr il faut attirer de nouveaux médecins dans le Gers, mais il faut aussi que les Gersois puissent être soignés le soir et le week-end. La question des gardes médicales et de la prise en charge des urgences est une préoccupation forte dans les territoires éloignés des urgences hospitalières.

En tant que résident du SDIS 32 je n’admettrai pas que les sapeurs-pompiers continuent de pallier les carences d’un système à bout de souffle. Les 1 200 hommes et femmes placés sous ma responsabilité font un travail formidable mais ils ne peuvent pas continuer à tout faire. J’en appelle à une table ronde départementale sur les Urgences médicales dans le Gers.»

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr

Tags:  , , ,

Espace membre

Météo

73°
22°
°F | °C
Mostly Cloudy
Humidity: 70%
Thu
Partly Cloudy
56 | 84
13 | 28
Fri
Scattered Thunderstorms
58 | 85
14 | 29

Nos Archives

Espace membre