Bienvenue
Pomp'Actus
L'info et le débat en continu
Toutes l'actualités du monde des Pompiers et des SDIS de France. Vous souhaitez publier du contenu ? Ecrivez-nous
  • LES FUMÉES D’INCENDIES SONT DANGEREUSES POUR LES POMPIERS. SERAIT-CE UNE RÉALITÉ CACHÉE ?

    LES FUMÉES D’INCENDIES SONT DANGEREUSES POUR LES POMPIERS. SERAIT-CE UNE RÉALITÉ CACHÉE ?

    Les fumées d’incendies sont dangereuses pour les sapeurs-pompiers, tant de manière directe (intoxications, asphyxies) qu’indirecte (développement de cancers à plus ou moins long terme). En 2007, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé l’activité de lutte contre l’incendie sur la liste 2B1, c’est à dire potentiellement Lire la suite...
  • Un rapport pointe la surmortalité par cancer chez les pompiers

    Un rapport pointe la surmortalité par cancer chez les pompiers

    Un rapport, révélé par le quotidien La Provence et que l’AFP a pu consulter vendredi, fait état d’une surmortalité par cancer chez les pompiers, et pointe le rôle des fumées toxiques auxquelles ils sont exposés lors des incendies. Après lecture de ce rapport, le ministre de l’Intérieur a décidé de Lire la suite...
  • SDIS 22: Les SP affichent leur colère sur une banderole géante à Saint-Brieuc

    SDIS 22: Les SP affichent leur colère sur une banderole géante à Saint-Brieuc

    Les syndicats ont rencontré leur direction mardi. Mais ils sont déçus du résultat. Une banderole et des palettes ont été installées au CSP Saint-Brieuc ce mercredi matin. La tension monte chez les SP costarmoricains. Leurs syndicats ont appris, lors d’une réunion la semaine dernière, que leur direction envisageait de réduire Lire la suite...
  • Rencontre CFDT-DGSCG du 29 août 2017

    Rencontre CFDT-DGSCG du 29 août 2017

    Une délégation CFDT a rencontré ce mardi 29 août le Directeur de la Sécurité Civile, le préfet Witkowski, accompagné de Monsieur Julien Marion, directeur des sapeurs-pompiers et de Madame Mireille Larrede, conseillère sociale. Au cours de cet entretien, les représentants CFDT ont abordé les sujets suivants : Situation des SDIS Fin Lire la suite...
  • SA 41 : Un volontariat surestimé, des pompiers et une population en danger !!!

    SA 41 : Un volontariat surestimé, des pompiers et une population en danger !!!

    Nous devons réagir à une mascarade politique !!! Lors de la dernière journée nationale des sapeurs-pompiers, plusieurs de nos collègues SPP et SPV se sont vu remettre médailles et lettres de félicitations. Si certaines de ces récompenses sont légitimes d’autres le sont beaucoup moins. Nous nous inquiétons fortement de l’effet pervers Lire la suite...
  • Plainte pour discrimination au SDIS: le colonel Berthouin entendu

    Plainte pour discrimination au SDIS: le colonel Berthouin entendu

    SAINT-DENIS. Le nouveau colonel du SDIS a été entendu par les policiers hier matin dans le cadre d'une plainte d'un sergent-chef qui estime que l'an dernier un avancement lui a été refusé par discrimination. Directeur du SDIS 974, le colonel Hervé Berthouin n'a guère eu l'occasion d'étrenner ses nouveaux galons Lire la suite...
  • Voleurs, pompier volontaire et pyromane

    Voleurs, pompier volontaire et pyromane

    Marc et Patrice sont cousins et comparaissent libres. Celui qui est considéré comme le meneur, Michel, le plus âgé au moment des faits qui datent de 2011, est dans le box des accusés, actuellement en détention. Tous trois sont poursuivis pour une impressionnante série de vols et de dégradations, notamment Lire la suite...
  • Un pompier volontaire écroué pour sept départs de feu

    Un pompier volontaire écroué pour sept départs de feu

    Un pompier volontaire de 19 ans a été écroué à Epinal (Vosges), soupçonné d'avoir provoqué sept départs de feu sur des voitures ou des immeubles depuis avril. Selon Vosges matin, qui rapporte l'information, le jeune homme a été confondu par ses collègues, qui ont constaté qu'il se trouvait toujours dans Lire la suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Newsletter

95/5000 Entrez votre email ci-dessous et ne manquez plus aucune nouvelle. Pas de spam! Désinscrivez-vous en tout temps!

Dernières nouvelles

  • Le colonel Rivière dirigera le Sdis07 +

    Après onze années passées en Haute-Savoie, le colonel Alain Rivière quitte les Alpes pour les terres ardéchoises. L’ex-directeur adjoint du Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Savoie pour diriger le Sdis de l’Ardèche. Un beau défi professionnel qu’à 53 ans, cet officier expérimenté n’a pas hésité à relever.

    Jean-Marc Rivière (à droite) était directeur adjoint du Sdis 74 depuis 2006. Il fut directeur par intérim entre le colonel Jean-Guy Laurent et le contrôleur général Jean-Marc Chaboud (à gauche). Photo Le DL/S.B

    « Après le chabichou du Poitou et le reblochon de Haute-Savoie, vous allez découvrir le picodon » a lancé, taquin, le contrôleur général Jean-Marc Chaboud, pour saluer le départ de celui qui fut son adjoint pendant sept ans. « Un adjoint passionné par l’écriture » a souligné le directeur du Sdis74, révélant qu’Alain Rivière était l’auteur de deux ouvrages consacrés à l’occupation des Allemands à Saint-Dizier (sa ville natale en Haute-Marne) en mai 1940 et L’histoire des sapeurs-pompiers de Niort.

    Passionné par la grande histoire et celle des sapeurs-pompiers

    En présence de nombreux sapeurs-pompiers, élus et personnalités du département, le partant a fait le point sur ces onze années passées à la vitesse de l’éclair : « Les plus intenses de ma carrière, comme en atteste le blanchiment de mes moustaches et de mes cheveux. »

    « J’aurais pu finir ma carrière ici, dans cette terre chargée d’histoire que j’affectionne, a-t-il expliqué, mais Jean-Marc Chaboud m’a encouragé en me disant qu’il fallait savoir avancer dans la vie … Il m’a aussi fait profiter de ses conseils professionnels, footballistiques et œnologiques, tous utiles pour un directeur. »

    Marqué à jamais par les drames d’Allinges et Chevaline

    Au moment de partir, Alain Rivière est revenu sur les moments marquants de cette décennie avec des catastrophes et des secours, citant la surveillance de la poche d’eau du glacier de Tête Rousse, le passage du Tour de France, la gestion sanitaire des bouquetins du Bargy. « Je n’oublierai jamais le drame d’Allinges en 2008 et la tuerie de Chevaline, en 2012. Deux terribles moments que j’ai vécus en direct depuis le centre opérationnel. Deux interventions hors norme dont vous comprenez dès l’appel qu’elles marqueront à jamais l’histoire et la mémoire collective d’un département… » Désormais directeur du Sdis 07, Alain Rivière prend la tête d’un Service départemental comptant 150 sapeurs-pompiers professionnels, 2 500 volontaires et 60 personnels administratifs et techniques, qui veillent sur une population de 330 000 habitants. « Un département à taille humaine qui a l’originalité de ne posséder ni autoroute ni gare de voyageurs » souligne le nouveau directeur, qui découvrira en revanche la gestion du risque nucléaire, un des seuls à être absent en Haute-Savoie.



    Read more
  • SDIS 22: Les SP affichent leur colère sur une banderole géante à Saint-Brieuc +

    Les syndicats ont rencontré leur direction mardi. Mais ils sont déçus du résultat. Une banderole et des palettes ont été installées au CSP Saint-Brieuc ce mercredi matin.

    La tension monte chez les SP costarmoricains. Leurs syndicats ont appris, lors d’une réunion la semaine dernière, que leur direction envisageait de réduire le nombre de gardes la nuit, dans tous les centres mixtes (professionnels et volontaires) des Côtes-d’Armor. Alors qu’eux réclament la création de postes.

    Ce mercredi matin, les SP de Saint-Brieuc ont tiré une grande banderole noire sur leurs bâtiments. « Secours en danger », peut-on y lire. Des palettes ont été entassées en plein milieu de la cour de la caserne, tel un piquet de grève.

    Les SPV sous pression ?

    Hier, lors d’une nouvelle réunion, la direction a proposé quelques aménagements. « Du pipi de chat », s’agace un costarmoricain. L’un de ses collègues briochins explique que les CS ont déjà du mal à remplir les gardes avec des volontaires.

    « Volontaires, professionnels, officiers, tout le monde est en colère », poursuit le SP briochin. Un représentant syndical explique que ces aménagements « impliquent une pression supplémentaire chez les SPV ». Ils seraient amenés à faire des gardes dans les CS de 19 h à 22 h, puis des astreintes pour le reste de la nuit.

    « Le bip sonne en cas d’intervention, ça signifie qu’un engin attend qu’il arrive pour partir. C’est une pression énorme pour lui, on a déjà vu des accidents. »

    La direction du SDIS, que nous avions contacté en fin de semaine dernière, justifiait ces aménagements au niveau des postes par les statistiques des interventions, qui sont moins nombreuses la nuit. Argument rejeté en bloc par les syndicats : « La nuit, les interventions sont plus complexes et de plus grande ampleur. »

    En tout, dans le département à compter de janvier 2018, il y aurait 19 SP de garde en moins chaque nuit. Le mouvement de grogne des SP dans les CS pourrait encore prendre de l’ampleur dans les prochaines semaines. Le projet de réorganisation est présenté en comité technique la semaine prochaine et au conseil d’administration du SDIS le 6 octobre.

     

    Source de l’article: ouest-france

     



    Read more
  • Nouveau départ du GIFF74 +

     

    Dimanche 10 septembre 2017 à 8h00

    La colonne SERA2 est désengagée, les GIFF 38, 42 et 74 font retour sur leurs différents SDIS.

    Jeudi 7 septembre 2017 à 20h30

    La colonne SERA2 a finit sa mission dans l’Hérault et est engagée sur le feu de Bizanet dans l’Aude pour prêter main forte aux effectifs du SDIS11.

    Mercredi 6 septembre 2017 à 22h30

    Cemercredi soir, à 22h30, le GIFF74 a été un nouvelle fois engagé pour lutter contre les feux de forêt dans le Sud.

    La colonne SERA2, composée des GIFF 38, 42 et 74 est engagée dans le secteur de Montpellier pour prêter main forte au SDIS34.

    Plusieurs feux sont en cours à proximité de Grabels.

    Courage à tous les sapeurs pompiers engagés sur les feux dans le sud.



    Read more
  • SA 41 : Un volontariat surestimé, des pompiers et une population en danger !!! +

    Nous devons réagir à une mascarade politique !!! 

    Lors de la dernière journée nationale des sapeurs-pompiers, plusieurs de nos collègues SPP et SPV se sont vu remettre médailles et lettres de félicitations.

    Si certaines de ces récompenses sont légitimes d’autres le sont beaucoup moins.

    Nous nous inquiétons fortement de l’effet pervers que ces récompenses peuvent avoir quand elles ne  sont pas méritées ?

    Ce qui nous fait sortir de nos gonds, ainsi que nombreux de nos collègues SPV, c’est le fait que ce sont des récompenses qui ne visent qu’à promouvoir une fois de plus le volontariat, afin de respecter les quotas imposés par Mr HOLLANDE et la politique de notre département, au détriment de la sécurité et du bon sens…

    Aujourd’hui, en félicitant des collègues qui sont intervenus, dernièrement,  sur un feu d’habitation, nos officiers à l’initiative de cette mascarade, oublient des éléments primordiaux qui auraient  pu faire tourner cette intervention en une véritable catastrophe. Soulignons que cette situation chaotique a pu être désamorcée par des sapeurs pompiers venus de centres extérieurs et qui n’ont, eux, pas reçu de félicitations. Il faut rappeler qu’à l’heure de la parution de notre communiqué la direction n’est surement pas au courant ou plutôt nie que ces sapeurs-pompiers n’ont pas réalisé un sauvetage mais trois : la victime et les deux sapeurs-pompiers primo-intervenants.

    Nous dénonçons un manque de professionnalisme des pompiers ce jour-là, le côté sombre de ce que l’avenir nous dessine, c’est-à-dire une réalité inacceptable pour notre organisation, le départ d’un FPT à 5 dont un stagiaire pour feu d’habitation…

    Voilà la vérité et voilà ce que cachent les directions des SDIS de France et celle du SDIS 41 aujourd’hui à la population et aux élus.

    L’article R.1424-42 du code général des collectivités territoriales (CGCT), ainsi que la note opérationnelle n° 246 de 2011, ne sont nullement respectés dans cette affaire et pour laquelle nous attendons une réaction forte de notre direction !!!!

    Nous devons réagir à une mascarade politique !!!

     

    Lors de la dernière journée nationale des sapeurs-pompiers, plusieurs de nos collègues SPP et SPV se sont vu remettre médailles et lettres de félicitations.

    Si certaines de ces récompenses sont légitimes d’autres le sont beaucoup moins.

    Nous nous inquiétons fortement de l’effet pervers que ces récompenses peuvent avoir quand elles ne  sont pas méritées ?

    Ce qui nous fait sortir de nos gonds, ainsi que nombreux de nos collègues SPV, c’est le fait que ce sont des récompenses qui ne visent qu’à promouvoir une fois de plus le volontariat, afin de respecter les quotas imposés par Mr HOLLANDE et la politique de notre département, au détriment de la sécurité et du bon sens…

    Aujourd’hui, en félicitant des collègues qui sont intervenus, dernièrement,  sur un feu d’habitation, nos officiers à l’initiative de cette mascarade, oublient des éléments primordiaux qui auraient  pu faire tourner cette intervention en une véritable catastrophe. Soulignons que cette situation chaotique a pu être désamorcée par des sapeurs pompiers venus de centres extérieurs et qui n’ont, eux, pas reçu de félicitations. Il faut rappeler qu’à l’heure de la parution de notre communiqué la direction n’est surement pas au courant ou plutôt nie que ces sapeurs-pompiers n’ont pas réalisé un sauvetage mais trois : la victime et les deux sapeurs-pompiers primo-intervenants.

    Nous dénonçons un manque de professionnalisme des pompiers ce jour-là, le côté sombre de ce que l’avenir nous dessine, c’est-à-dire une réalité inacceptable pour notre organisation, le départ d’un FPT à 5 dont un stagiaire pour feu d’habitation…

    Voilà la vérité et voilà ce que cachent les directions des SDIS de France et celle du SDIS 41 aujourd’hui à la population et aux élus.

    L’article R.1424-42 du code général des collectivités territoriales (CGCT), ainsi que la note opérationnelle n° 246 de 2011, ne sont nullement respectés dans cette affaire et pour laquelle nous attendons une réaction forte de notre direction !!!!

    Pour télécharger le communiqué cliquez ici.



    Read more
L'administration qui reçoit un signalement du médecin de prévention doit-elle diligenter une enquête interne ?
Cabinet d'Avocats André ICARD
06/09/2017
OUI : dans un arrêt en date du 02/05/2017, la Cour administrative d’appel de Paris a jugé que les autorités administratives ont l'obligation de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale de leurs agents.
En l’espèce, le médecin de prévention a signalé à trois reprises à la commune, les 4 juillet, 7 novembre et 2 décembre 2011, un malaise et un mal être de trois des quatre agents du service financier, liés à des difficultés relationnelles avec le directeur général des services, générateurs de stress professionnel s'accompagnant de souffrance au travail. Dans son courrier du 4 juillet 2011 il préconisait la réalisation d'une enquête interne. La commune en dépit de ses allégations ne justifie pas de la réalisation d'une telle enquête qu'elle n'allègue en tout état de cause avoir diligentée qu'après réception de la demande indemnitaire de la requérante au printemps 2013, soit près de deux ans après la lettre d'alerte du 4 juillet 2011 du médecin de prévention.
Notre site est en plaine mutation (thème, php7, ...), c'est pourquoi vous risquez de trouver des bugs, des pages inaccessibles, ... - Nous vous demandons d'être indulgent et patient pour retrouver un site au top
+